11.07.07

La Quarantaine


Catégories: Cuisine, Ma région @ 10:03:19

Quarantaines

Même si je viens de sauter allègrement dans la quarantaine le mois dernier, ce n'est pas de moi dont il s’agit mais d’une jolie petite fraise aux allures de fraise des bois.

Cette petite fraise était cultivée dans la commune de Prin Deyrançon entre Niort et La Rochelle. Elle a failli disparaître après avoir connu un grand succès dans les grands restaurants parisiens à la fin du 19 ème et début 20 ème siècle.

« Au XIXème siècle, la commune était à vocation essentiellement viticole et suite à l'invasion du phylloxéra (1881-1885) beaucoup de familles ont consacré un lopin de terre à la culture de cette fraise. C'est le sol tourbeux du Marais Poitevin et notamment les pourtours des tourbières alcalines de Prin qui donne à cette fraise son parfum inimitable qui lui permit de conquérir les salons parisiens. Ces sols étaient également très recherchés pour certaines cultures maraîchères : asperges, melons, oignons, artichauts et quelques « vedettes » comme le fameux haricot blanc ou « mogette » du Marais.
A la saison, les femmes et les enfants des ouvriers agricoles avaient la tâche très physique, véritable casse dos, de récolter cette fraise minuscule dans de petits paniers en osier contenant une livre de fraise, améliorant ainsi leurs modestes revenus.
Les petites fraises à peine ramassées, un véritable commerce organisé se mettait en place pour qu'elles partent fraîches sur Paris par la gare de Prin. Cette expédition vers Paris a été grandement facilitée par la création de la ligne de chemin de fer Paris-La Rochelle et de la création de la halte de Prin qui s'ensuivit en 1895.
Elle était vendue aux Halles sous le nom de Quarantaine de Prin principalement aux grands restaurants parisiens où elle était servie avec du champagne sous le nom de fraise des rois.
La 1 ère guerre mondiale signe la disparition économique de la Fraise de Prin.
Cette fraise est référencée dans l'inventaire du patrimoine culinaire de la France - Région Poitou-Charentes (Ed. Albin Michel). »
(Extrait du billet sur Blog-Appétit du 25 mai 2005)

Jusqu’à présent, une seule personne la cultivait pour réaliser une de ses spécialités « la confiture de Quarantaine ». Sa production tourne autour de 200 kg de quarantaine seulement sur juin.

Cette personne nous a donné des plants.
Tous les ans, notre production augmente. Cette année, malgré la pluie qui a noyé le jardin à plusieurs reprises, la Quarantaine semble résister aux intempéries et mûrir doucettement sous les rares apparitions du soleil.

la Quarantaine doit faire face également à un petit rapace : Antonin, le plus jeune des Mijoteurs, adore aller picorer dans le jardin.

Il est actuellement en vacances, ses parents ont enfin pu goûter à la fraise de Prin de l'année 2007...

Quarantaine

29.06.07

Saveurs de nos terroirs : Pineau des Charentes


Catégories: Cuisine, Ma région @ 13:52:55

Saveurs terroirs

Pineau - Mijo

Lorsqu’Elvira a lancé son idée Saveurs de nos terroirs , j’ai réalisé que le Poitou-Charentes regorgeait de trésors gastronomiques. Je n’y avais jamais fait particulièrement attention et je ne savais lequel choisir.

Puis je me suis souvenue d’un mot que j’entends depuis ma plus tendre enfance dans le sud Deux-Sèvres, bien que j’en ai jamais eu dans mon biberon, rassurez-vous !! Partout ailleurs, on le nomme Pineau des Charentes mais chez nous, c’est affectueusement que nous l’appelons Pineau.

Par chez nous, tout le monde a quelqu’un dans son entourage qui fait du Pineau. Que ce soit un parent, un voisin, un ami, une relation…

Elaboration Pineau :

Le Pineau est élaboré à partir de moût de raisin et de Cognac.

Avec Chef Olivier, ça fait deux ans que nous nous sommes lancés dans l’élaboration de notre propre Pineau.
Des amis P. et C. nous ramènent du moût de leurs vendanges faites en famille.
Il faut filtrer le moût avant d’y rajouter le Cognac.
Il faut grosso-modo trois-quarts de moût de raisin et pour un quart de Cognac.

Mise en garde pour apprentis Pineau :

Nous ne goûterons jamais à la première bouteille de notre Pineau maison.
La bouteille a explosé sur mon dos un matin juste au moment où je m’apprêtais à emmener les enfants à l’école avant d’aller au bureau.
J’ai été crépie de la tête aux pieds et je sentais la « vinasse » à trois kilomètres à la ronde.
Quelle crise de rire…

On s’est bien moqué de nous dans le village. Il ne faut surtout pas boucher immédiatement les bouteilles après y avoir versé le mélange moût-Cognac.
Normalement, il d’ailleurs bon de le laisser vieillir dans des fûts de chêne mais quand ce n’est pas possible, il faut le laisser vieillir plusieurs mois dans une bouteille non bouchonnée.

Cette année, nous avons fait notre bouteille dans les règles de l’art.
Nous n’y avons pas encore goûté et d’ailleurs nous n’avons pas encore bouché la bouteille.

Mais en attendant de goûter à notre petite potion magique, nous profitons des bouteilles des amis.
P. et C. sont passés maîtres non seulement dans l’élaboration de Pineau mais aussi dans la fabrication d’étiquettes de Pineau.

La bouteille de pineau blanc nous a été donnée par d’autres amis du village G. et C.

Le pineau blanc est réalisé à partir de moût de raisin blanc. Sa durée de vieillissement est d’environ une année.
Le pineau rosé est élaboré à partir de moût de raisins blancs et de raisins rouges. La durée minimum de vieillissement est de 8 mois.

Dégustation :
Le Pineau se boit frais et est très convivial lors d’apéro entre amis.
Elvira, je lève mon verre à ta santé.

Pineau Bouteilles

07.03.07

Tartines de Mothais cendré aux tomates confites et au pesto


Catégories: Cuisine, Ma région @ 13:32:57

Tartine Mothais - Je mijote

Les enfants sont en vacances.
Ça fait du bien de se retrouver en amoureux autour de tartines et d’un verre de vin.

Ingrédients 4 tartines :

• 4 belles tartines
• 1 gousse d’ail
• Un Mothais (fromage de chèvre cendré du sud Deux-Sèvres)
• 8 tomates confites
• Pesto.

Préparation :

- Frottez les tartines à l’ail avant de les faire griller quelques minutes dans un four chaud.

- Ecrasez grossièrement le fromage à la fourchette sur les tartines.

- Parsemez les tomates confites grossièrement hachées.

- Rajoutez de grosses cuillères de pesto.

Montez le volume de la musique et savourez votre soirée.

10.03.05

Broyé du Poitou


Catégories: Cuisine, Ma région @ 13:32:31

Broye

Quand j’étais petite, ce gâteau-galette était synonyme de fête.

Il y avait un mariage, un baptême, une communion ou un vin d’honneur organisé pour n’importe quelle festivité villageoise, on voyait apparaître le Broyé du Poitou.
Rompu en 1000 morceaux, il était installé sur un grand linge blanc dans de grands paniers plats en osier. Il n’y avait plus qu’à plonger la main dans ces paniers souvent placés en bout de table.
Et si par hasard, les paniers étaient placés à un autre endroit, il suffisait de repérer un troupeau d’adultes le verre à la main. Les paniers étaient à leur côté.

Ce gâteau est tellement bon qu’il est difficile de se forcer à ne pas en reprendre plusieurs morceaux.

Son nom « broyé » pourrait évoquer une consistance moelleuse et très friable en bouche.
C’est pourtant un gâteau très sec et très cassant. Il doit son nom à la manière de le partager. Il faut le poser à plat sur une table, lui donner un ou plusieurs coups de poing et votre gâteau se trouve cassé (broyé) en morceaux prêts à être servis.

BroyePoitou

Maintenant, il est assez rare de retrouver ces morceaux de broyé dans les vins d’honneur. Des petites galettes bien ronde et uniforme en part individuelle - venant de bonnes pâtisseries - lui ont ravi la vedette. Ces minis « broyés » sont excellents mais c’est pourtant un gâteau si simple et si facile à faire.

Broyé du Poitou :

Ingrédients pour 1 belle galette :

• 250 gr de farine
• 125 gr de beurre
• 125 gr de sucre
• 1 oeuf
• 1 jaune d’oeuf
• 1 pincée de sel

Préparation :

- Préchauffez votre four à 180°.

- Mélangez la farine, le sucre et la pincée de sel.

- Ajoutez d’abord le beurre bien ramolli puis l’œuf entier.

- Pétrissez doucement.

- Posez une feuille de papier sulfurisé sur la tôle du four.
- Etalez la pâte en un grand cercle d’environ 1 cm d’épaisseur sur le papier.

- A l’aide d’une fourchette faites un quadrillage sur la surface de la pâte.

- Dorez au jaune d’œuf avec un pinceau.
- Cuire à four chaud pendant 20 mn.

Attendez que ça refroidisse avant de lui assener le coup de poing.

15.12.04

Fromages de chèvre


Catégories: Cuisine, Ma région @ 13:30:40

Plateau Chèvre

Je suis originaire de la Région Poitou-Charentes dans l’ouest de la France.
Une fois par mois, je vais vous faire découvrir un produit de ma région.

France

Poitou-Charentes

Dans cette région, il y a le petit département des « Deux-Sèvres », un département fort méconnu gagnant à être connu.
Je suis certaine que vous avez tous vu une voiture immatriculée « 79 » sur la route de vos vacances. C’est en général une voiture que vous klaxonnez. Avec notre numéro « 79 », on nous assimile très souvent à des Parisiens !!!

Parfois, vous connaissez le numéro des « Deux-Sèvres » et vous nous traitez de « Deux-Chèvres » !!!
Ce n’est pas grave, j’assume et ça me fait rire. Ah enfin quelqu'un qui sait qu'il y a des chèvres chez nous, dans le sud du département !!!

Depuis que je suis petite, j’ai toujours entendu parler de chèvres autour de moi.

Ma mère, les jours où elle n’avait pas école, gardait le petit troupeau de 8 chèvres de ses parents. Elle m’a toujours dit que c’était très dur et souvent "musclé" à surveiller un troupeau. Il n’y a rien de plus malicieux, curieux qu’une chèvre. Imaginez un troupeau qui grimpe sur tout partout. Le lait des chèvres était vendu à la laiterie locale.

Mon père avant de devenir employé de banque a travaillé dans cette laiterie.

En vacances, chez mes grands-parents, je regardais ma grand-mère traire les deux ou trois chèvres qui restaient.

Petite, je n’aimais pas le lait (de vache ou de chèvre) mais j’ai toujours aimé le fromage de chèvre. Depuis, il y en a presque toujours à notre table. Des grands, des petits, des crus, des cendrés, des ronds, des bûches ou en pyramides...

Les plus grands défenseurs de fromage de chèvres ne sont pas forcément des producteurs, éleveurs :

Afin de promouvoir ce magnifique produit, une Association – dont Michel mon beau-père fait toujours partie - a lancé voici une dizaine d’années, un beau projet de promenade gastronomique : « La route du Chabichou et des fromages de chèvre ». Sur un parcours de près de 200 km dans le Sud Deux-Sèvres, vous avez rendez-vous avec des producteurs, des éleveurs et des fromagers pour visiter et déguster leurs produits. Vous trouverez de belles descriptions des fromages de mon plateau ici.

Faites cette promenade gastronomique avec vos enfants. Ils n’auront pas peur des chèvres. C’est moins imposant qu’une vache. Ils vont adorer pouvoir caresser une chèvre et déguster du fromage au goûter.

chevre

Merci à Olivier pour la composition du plateau de fromages de chèvre.
Merci à Florian qui m’a gracieusement prêté sa peluche.

<  Juillet 2014  >
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31